Catégorie

LES questions que tout le monde me pose au sujet de la DME.

13 janvier 2020

Il est à noter que je ne suis aucunement une experte en nutrition ou en DME. Je me suis fié à mon instinct de maman, internet et le livre Petites mains, grande assiette.   

J’ai appris l’existence de la DME lorsqu’une collègue de travail m’a fait part que c’est ce qu’elle avait fait avec son bébé. Je n’étais pas encore enceinte de Loïc, mais l’idée de présenter directement des aliments en morceaux à son enfant m’a grandement fascinée! J’aimais l’idée que ce concept repose sur le développement de l’autonomie et de la motricité de l’enfant, alors j’avais très envie de l’essayer. 

Dès le début de ma maternité, j’ai eu pour objectif de ne pas me faire de plan ni d’attentes. J’ai laissé mes choix s’imposer au fur et à mesure que mon bébé grandissait. Je ne voulais surtout pas mettre de la pression sur mon nouveau rôle de maman et m’acharner sur des choses auxquelles je n’aurais pas le contrôle (allaitement, sommeil, alimentation, etc.) 

Finalement, lorsqu’est venu le temps d’introduire les aliments à mon fils, j’ai débuté avec les céréales pour bébé. C’est mou, facile à préparer et je me disais qu’il ne s’étoufferait pas. On va se le dire, c’est pas mal la première chose qu’on pense lorsque notre enfant débute l’introduction aux aliments. Notre première fois s’est bien passée! Il faisait des petites grimaces, mais bon je me disais que c’était normal. Après quelques essais, je voyais que mon fils aimait plus ou moins les céréales. J’ai donc essayé de lui offrir d’autres aliments en purée, mais sans succès. Il ne faisait pas de crise, mais je savais que ce n’était pas pour lui. Je lui ai donc offert un morceau de poire entier qu’il a pris immédiatement et qu’il a mâché. Un peu comme s’il savait déjà comment faire. C’est à ce moment que j’ai décidé de débuter la DME. Simple comme ça.

Je le mentionne fréquemment, mais mon fils m’a beaucoup aidé dans cette étape de la maternité. Celle de nourrir son enfant. On dirait que c’était inné pour lui. J’ai eu le privilège d’avoir un allaitement qui a fonctionné à merveille et une facilité à introduire les aliments. Je n’écris pas ça pour me vanter, mais simplement pour vous informer que je ne suis pas en mesure de pouvoir vous outiller, si jamais vous éprouvez quelques embûches avec votre enfant au niveau de l’alimentation. On le sait, chaque enfant est différent donc, son histoire l’est tout aussi. 

Il existe plusieurs ateliers de DME auxquelles vous pouvez vous inscrire. Personnellement, je n’ai pas participé à ceux-ci, car j’aime me débrouiller et apprendre seule. Je me suis donc procuré le livre « Petites mains, grande assiette » qui m’a été suggéré à mainte reprise sur mes réseaux sociaux. Je conseille fortement ce livre, car il explique très bien les fondements de la DME ainsi que sa théorie. Le livre fait également mention de l’introduction aux aliments/allergènes, chose qui peut être très stressante pour un parent. Une fois ma lecture terminée, je me suis senti plus à l’aise d’attaquer ce concept.

Pour en revenir aux ateliers, je suis persuadée que c’est une belle façon de répondre à vos questions et de vous faire une idée sur cette pratique. Je ne crois pas que la DME soit faite pour tout le monde (pour de multiples raisons), mais je vous conseille fortement de vous informer sur les différents styles d’alimentation afin de déterminer si c’est fait ou non pour vous et votre enfant. 

Pinterest a également été un allié de taille dans ma quête. Étant une grande visuelle, j’avais besoin de regarder des images d’aliments coupés en morceaux selon l’âge de l’enfant afin d’être confortable à offrir des aliments à mon fils. En indiquant « baby led weaning » sur ce site, il est facile de trouver des images concrètes d’aliments adaptés pour un bébé. C’est également le paradis des recettes.  

Souvent, on me demande par quel aliment j’ai débuté la DME. J’ai débuté par les fruits comme la banane et la poire, car les morceaux s’écrasent facilement entre les doigts. Je n’ai pas une liste d’aliments précis, mais je vous suggère de vous adapter à votre bébé. Le plus important c’est que la nourriture s’écrase facilement (Dites-vous que bébé n’a que des gencives pour broyer les aliments). Une fois, l’introduction des allergènes effectuée (je n’embarquerai pas sur le sujet), je me suis mise à faire des recettes afin de varier son alimentation. J’ai tenté de trouver des idées de repas afin de diversifier les saveurs et les textures tous en prenant soin d’ajouter des céréales pour bébé ou du lait maternel lorsque je le pouvais. Les recettes de boulettes ou de galettes sont, selon moi, des recettes simples et faciles qui pourront forcément vous être utiles si vous vous lancez dans la DME. Elles se congèlent bien et il est facile pour votre enfant de les prendre dans leurs mains.

Au fil du temps, on développe une confiance en soi et en notre enfant lorsque vient le moment de l’alimenter. Au début on stresse, on ne sait pas par quoi commencer ni comment le faire, mais tout ça disparaît rapidement. Que ce soit avec des ateliers ou des livres, je vous conseille de vous outiller sur les principaux concepts de la DME afin de savoir dans quoi vous vous embarquez. C’est salissant, ça demande selon moi plus de temps, mais c’est tellement beau à voir!

Voici les avantages de la DME :

  • Permettre de développer la motricité fine et la coordination de l’enfant à force de prendre lui-même les aliments. 
  • Permettre à l’enfant de manger en même temps et la même nourriture que les autres membres de la famille. (Ayant des horaires variables avec mon conjoint, je fais souvent de la nourriture le dimanche puis la congèle par la suite. Ça me fait des provisions au cas où nous serions pressés ou que nous aillions à quitter la maison. N’étant pas à l’aise d’adapter mes recettes du souper, je lui ai fréquemment offert les repas que j’avais confectionnés spécialement pour lui le dimanche.)
  • Découvrir les couleurs, les textures, les saveurs. (On s’entend que c’est très différent de la purée).
  • Et plusieurs autres. 

C’est donc pour ces avantages et parce que mon bébé ne m’a pas trop laissé le choix que je me suis lancé dans cette merveilleuse aventure qu’est la DME. Elle m’a permis d’être fascinée par mon bébé à chaque repas, de lui concocter des recettes faites avec amour et de le laisser développer sa propre relation avec les aliments. 

Rappelez-vous que peu importe le type d’alimentation que vous choisissez pour votre enfant, votre choix demeure le meilleur. Au bout du compte, l’important est que votre mini puisse être alimenté adéquatement et ce peu importe la façon. 

À PROPOS

À PROPOS


J’ai réellement envie qu’Une bouchée à la fois, devienne un repère pour vous comme Instagram l’a été pour moi pendant mon congé de maternité. Je souhaite que ce soit un endroit inspirant, créatif, mais qui vous accompagne avant tout dans votre rôle de maman.

signature

Catégories

ARTICLES POPULAIRES

Archives

Tag

×