À TOI QUI TROUVE ÇA DIFFICILE L’INTRODUCTION DES ALIMENTS

29 avril 2021

Tout d’abord, sache que tu n’es pas seule qui rush avec les repas à un certain moment dans la vie de ton enfant. On est une méchante gang à probablement :

  • Gérer des crises de bacons lors du souper
  • Gérer le refus de vouloir manger le repas que tu as pris le temps de préparer et ce à chaque jour de la semaine
  • Stresser pour l’introduction des allergènes
  • Gérer un ou plusieurs allergies des petits
  • Avoir un bébé qui n’a pas un gros appétit
  • Avoir un bébé qui n’est pas à l’aise avec la DME
  • Etc.

Bref tu comprends? Parce que moi, je vis pas mal un peu ces choses-là et d’autres mamans aussi.

C’est drôle, à mon premier notre parcours avec l’alimentation s’est fait sans trop de difficulté. J’ai eu un bébé qui refusait les céréales (il faut dire que je n’ai pas poussé non plus) alors je me suis tournée vers la DME. Un vrai champion toé chose. Il faisait ça comme un grand sans que j’aie eu à lui montrer quoi que ce soit. Il mangeait de tout, tout, tout peu importe les épices, les herbes (ben oui la coriandre), les textures que je lui offrais. J’ai adoré mon expérience avec la DME et je me considère chanceuse d’avoir eu une aussi belle expérience. Pas d’étouffement, pas de reflex vomitif, pas d’allergie, EEEE RIEN.

Maintenant, c’est autre chose. Depuis plusieurs mois je prépare des repas (matin, midi, soir) et mon petit deuzan – terrible two accoté ne veut rien savoir. Il s’en tient aux fruits (genre beaucoup), au yogourt et au fromage. Il ne veut plus manger avec nous et préfère manger quand lui veut. Inquiétez-vous pas j’ai tout essayé et je connais presque tout les trucs. C’est une phase, ça arrive.

Pour mon plus jeune, j’avais hâteeee de débuter la DME. Ayant eu une belle expérience, j’étais persuadée que j’allais vivre sensiblement la même chose. MOUAIN. C’est peut-être le contexte de la pandémie, ou le trop plein de gérer deux enfants à la maison à temps plein, mais très vite je suis devenu anxieuse. Anxieuse pour l’introduction des allergènes surtout. Peut-être que tout au fond de moi je savais que mon fils était allergique à quelque chose, mais j’ai trouvé l’introduction pénible. Finalement, il s’avère que ma petite voix avait raison et que mon mini tout mini est allergique. Présentement, stresse à chaque fois que je nourris mon enfant. Il n’a pas un gros appétit et j’ai des suivis à chaque mois pour observer la progression de son poids. Est-ce que c’est ses dents?, est-ce que il n’aime rien?, est-ce qu’il est malade? ou est-ce que c’est tout simplement parce qu’il n’a pas faim?

Deux enfants, deux expériences différentes.

La purée ou la DME telle est la question..

Écoute, pour moi, l’introduction aux aliments ce n’est pas noir ou blanc. C’est une belle zone de gris. Il n’y a pas une seule bonne façon de nourrir son enfant et ça, je l’ai toujours dit. Mon petit deuxième m’apporte son lot de nouveauté et je n’étais pas du tout prête. Je passe d’un enfant qui mange comme un pro à un enfant qui n’a pas le même intérêt envers la nourriture. Est-ce que je suis déçue de ne pas vivre une aussi belle expérience avec la DME (autre que les allergies laaaa)? PENTOUTE. Je vois ça comme un beau défi où j’aimerais donner mon maximum pour accompagner mon enfant dans cette étape. Anyways, il aime pas mangé .. que veux-tu que je fasse?

J’ai tout essayé car je voulais simplement qu’il mange et ce peu importe la façon dont l’aliment était apprêté. DME, purée, fruits, légumes, céréale, lait maternisé, galettes, boulettes, chaud, froid, popsicle et même sirop d’érable dans les céréales .. NADA. Mon fils à l’autonomie d’un bébé DME avec l’intérêt d’un foetus (vous voyez le genre?) Il veut une cuillère et c’est lui qui doit la gérer sinon c’est la crise. Cosette est une nutritionniste qui nous aide beaucoup dans notre parcours et il y a un truc qu’elle m’a donné que j’ai beaucoup aimé soit de donner une cuillère préremplie (céréales ou guacamole par exemple) à un bébé et le laisser jouer celle-ci. Indirectement, il mange un peu de cette façon. Si j’ai le malheur de lui retirer la cuillère afin de la remplir à nouveau, c’est aussi la crise donc j’alterne entre deux cuillères afin qu’il puisse toujours en avoir une dans les mains.

Alors voilà, on est rendu là! C’est du sport et c’est beaucoup de réflexions sur la façon que je pourrais faire pour qu’il puisse enfin manger plus et prendre du poids. Je n’ai pas l’occasion de lui cuisiner des petits plats le dimanche comme j’avais l’habitude de faire, mais je suis persuadée que ce jour viendra prochainement et le vôtre également!

Les mots « Une bouchée à la fois » prend tout son sens.

À PROPOS

À PROPOS


J’ai réellement envie qu’Une bouchée à la fois, devienne un repère pour vous comme Instagram l’a été pour moi pendant mon congé de maternité. Je souhaite que ce soit un endroit inspirant, créatif, mais qui vous accompagne avant tout dans votre rôle de maman.

signature

Catégories

ARTICLES POPULAIRES

Archives

Tag

×